Pendant la grossesse

 

Un nouveau bonheur est en route et vous souhaitez l’annoncer à votre premier enfant. En effet, la famille va s’agrandir et il y a beaucoup de choses à éclaircir avec l’aîné afin qu’il ne reste pas dans l’incompréhension. Ainsi, il est primordial de choisir le bon moment pour lui annoncer la nouvelle. Surtout, attendez quelques mois d’être sûrs que tout va bien avant de lui en parler, surtout que pour un enfant les 9 mois peuvent paraître une éternité ! Une fois l’annonce faite, rassurez votre enfant car il aura probablement beaucoup de doutes et d’interrogations comme « mes parents ne m’aiment plus » ou « est-ce que bébé va me remplacer ?  ».

N’hésitez pas à bien communiquer avec lui et à lui expliquer les choses, comme le fait que chacun aura sa place et que vous l’aimerez toujours autant ! Libérez-le de ses inquiétudes en lui posant des questions qui suscitent votre intérêt sur son avis, comme « est-ce que tu préfères un petite sœur ou un petit frère ? », ou alors « quelle couleur tu choisirais pour sa chambre ? ». Ainsi, l’aîné acceptera tout au long de votre grossesse l’arrivée de son petit frère ou de sa petite sœur et il finira par s’impatienter de sa venue, en intégrant tout de suite qu’il n’est plus enfant unique. L’arrivée de ce deuxième enfant doit être une joie pour tout le monde et l’équilibre familial doit se faire petit à petit. Restez positif : ce deuxième enfant ne doit pas être une source de stress, mais bien du bonheur à 100% !

 

 

Après la naissance

 

Une fois bébé arrivé, l’aîné peut se sentir de côté et vous le reprocher. En effet, ce dernier ne se sent plus au centre du regard de ses parents et perd son exclusivité. Ainsi, pour restaurer l’estime de soi, n’hésitez pas à le valoriser et à le complimenter régulièrement, en lui prouvant aussi l’importance de sa place de grand frère ou grande sœur. Effectivement, il convient de responsabiliser l’aîné afin qu’il se sente utile au sein de cette nouvelle famille, et qu’il n’oublie pas qu’il est essentiel à ses parents. Par exemple, vous pouvez lui demander des petits services comme aller chercher quelque chose, choisir le body du nouveau-né chaque matin ou encore l’inclure dans le choix du faire part de naissance fille ou garçon que vous allez envoyer à tout votre entourage. En l’intégrant dans vos décisions et choix, il se sentira valorisé et responsable. Il trouvera ainsi sa place et acceptera sa super position de « grand ». Vous pouvez aussi créer la complicité entre vos deux enfants, en demandant au grand de faire des bisous au petit et de lui montrer ses jeux, chansons, etc.

 

 

Accordez lui du temps, tout le temps

 

Même avec ce nouvel emploi du temps très chargé, essayez de garder du temps en tête à tête avec l’aîné. En effet, ces petits moments de répit doivent être des moments privilégiés pour le premier enfant. Une fois que bébé dort, vous pouvez par exemple jouer avec l’aîné dans la chambre, lui raconter une histoire au moment du coucher ou tout simplement lui demander de vous raconter sa journée. Privilégiez ces instants de calme et sans pleurs pour prioriser des moments de jeux avec le grand, et profitez-en pour lui faire plein de câlins et de bisous, c’est aussi ça le bonheur d’une jeune maman !. Riez avec lui et chantez avec lui, il doit y avoir plein de vie dans cette nouvelle famille !