Les origines du faire part

 

Le faire-part est en effet né de la fameuse lettre de décès que l’on faisait porter. De format rectangulaire, il portait souvent vignettes ou la lettre ornée V qui signifiait au XVIIème siècle vous êtes priés d’assister. Amenée à pied ou à dos d’âne, cette lettre portait aussi des signes comme des larmes blanches ou des sabliers. Ce n’est qu’à partir du XVIIIème siècle que le faire part qui vint annoncer une bonne nouvelle voit le jour : Gauthier de la Payronie, correcteur à l’imprimerie nationale, annonce la naissance de son fils avec un faire part.

 

L’annonce du mariage : des traditions au faire part

 

En fonction des régions, l’annonce du mariage se faisait de différentes manières, toujours à l’oral. En Alsace, les fiancés et leurs amis parcouraient les rues en faisant beaucoup de bruit pendant les huit jours qui précèdent les noces. En Gascogne, l’annonce se faisait en chantant. Chaque invité devait ensuite épingler un bouquet de fleurs à sa veste.

En Ouessant, la future mariée se rendait chez ses beaux parents avec un morceau de lard, ce qui annonçait les futures noces. Au fil des années, ces traditions régionales ont disparu pour laisser place peu à peu au billet de part : lorsque les personnes étaient absentes, on déposait chez elles ce billet, annonçant le futur mariage.

Dans la noblesse, cette pratique se développe fortement, telle une marque d’éducation, pour donner naissance au faire part de mariage au XXème siècle, qui devient une véritable tradition. Cet essor est aussi lié à la démocratisation de l’imprimerie, à partir du XIXème siècle. En 1998, nait le faire part mariage avec bandeau inventé par les fabricants Regalb.

 

Naissance du mot faire part

 

Le mot faire part mariage vient donc de ces fameux  billet de part , qui laisse sa place au faire-part, lettre envoyé pour annoncer un événement familial important comme le mariage, ou texte qu’on faisait passer dans la presse pour l’annoncer. Il convient de noter que des faire-parts n’est pas correct, le mot étant invariable.

 

Le faire part mariage : une coutume toujours appréciée

 

Dans la coutume, ce sont les parents et grands parents des mariés qui annoncent le mariage, s’ils sont encore en vie,et qui envoient les invitations de mariage. De nos jours, ce sont davantage les futurs mariés qui choisissent leur faire-part de mariage, et qui l’envoient aux futurs convives! Elle doit préciser le nom des futurs mariés, la date, l’heure et le lieu de la cérémonie.

Si ce sont les parents qui invitent, il convient de noter leurs noms également. Sur cette carte de mariage, n’oubliez pas de mentionner la date de réponse souhaitée, afin d’optimiser votre organisation. Il existe de nombreux modèles qui ont suivi l’évolution des tendances au fil des années tout en respectant les traditions, et qui feront le plus grand bonheur des invités.