Un animal dès la naissance ?

Compagnon à la maison et compagnon de jeu, un animal dès la naissance favoriserait le développement de l’enfant, d’après de nombreuses études anglo-saxonnes. Effectivement, il participerait à l’augmentation de l’estime de soi dès le plus jeune âge. Responsabilisés, les tout-petits ont l’impression d’être utiles en apportant affection et soins, comme donner à boire ou à manger. Si vous avez un animal avant d’accoucher, apprenez-lui à ne pas rentrer dans la future chambre de bébé pendant votre grossesse, afin de le protéger. En effet, il faudra que l’animal apprenne lui aussi à connaître ce nouveau-né et à ne pas développer une certaine jalousie. Vous pouvez par exemple lui faire sentir les vêtements de bébé pour qu’il s’habitue, lui parler et dès la naissance, passer aux présentations pour l’un comme pour l’autre. Si un compagnon à quatre pattes peut être adopté dès la naissance, cela est encore plus pertinent quand bébé a entre douze et quinze mois, puisqu’il marche, joue et sera donc capable de s’amuser avec lui. L’animal a un réel rôle affectif sur l’enfant.

 

Compagnon et avantages

En plus de faire du bien à l’enfant dans son bien-être et la confiance en soi, et d’après une étude publiée dans la revue Preventing Chronic Disease, un animal réduirait l’anxiété chez l’enfant. En effet, l’enfant parle souvent à son compagnon, un lien se crée et la conversation est stimulée : cela provoquerait un effet « brise glace » pour l’enfant dans sa vie sociale, réduisant son anxiété et sa peur des autres parfois. Ainsi, les animaux, et plus précisément les chiens, favoriseraient le développement affectif, renforceraient l’attachement émotionnel et les interactions sociales. Les résultats de l’étude ont montré un lien étroit entre des scores d’anxiété peu élevés et la présence d’un chien.

D’autres études ont montré le lien entre les animaux et la lutte contre certains problèmes respiratoires et contre l’obésité, favorisant l’activité physique et le bien-être mental.

 

Quel animal de compagnie ?

Il est important de choisir son animal en fonction de son rythme de vie. Si vous avez des rythmes de travail intenses, vous pourrez opter pour un chat qui est plus indépendant et qui pourra sortir malgré votre absence. Animal le plus présent dans les foyers, il s’entend parfaitement avec les humains et les enfants si vous l’habituez dès le plus jeune âge. Il est parfait pour les enfants calmes, ne permettant pas de réduire autant le stress que le chien. Si vous êtes enceinte, attention a la toxoplasmose si vous avez un chat.

Avoir un chien est plus contraignant : il mérite plus d’attention et de sorties. Il faut éviter si vous n’avez pas de temps, car il sera malheureux. Il faut donc bien réfléchir avant de se lancer. Toujours prêt à jouer, le chien aime réellement la compagnie, également celle des enfants, et apprécie les caresses et l’amour de ses maîtres. Si votre enfant est très dynamique, évitez les chiens trop indépendants, voire dominateurs comme le berger de Brie ou des Pyrénées. Favorisez un labrador, un bichon ou un Cavalier King Charles. N’hésitez pas à tester son comportement chez un éleveur ou un vétérinaire.

Vous pouvez opter pour un rongeur comme un lapin, hamster ou cochon d’Inde, souvent doux et affectueux, mais tous les trois adaptés davantage aux enfants qui ont déjà appris le respect envers les animaux. Ils demandent une attention particulière et vous devrez surveiller son entretien si c’est votre enfant qui s’en occupe !