Accoucher à New York

Ce que nous évoque New York

Notre enfance tout d’abord, et tous ces films et séries avec lesquels nous avons grandi. On pense à Central Park et à Maman j’ai encore raté l’avion. Les pelouses verdoyantes et les jardins en fleurs de ce parc sont une véritable parenthèse de calme au milieu de la ville et de la vie urbaine. On adore y flâner. On pense à Times Square à l’intersection de Broadway et de la 7th Avenue, cœur hyperactif de New York. Les panneaux lumineux et l’énergie urbaine rythment ce lieu scintillant. On pense à Broadway, qui vend du rêve, de la fête, du spectacle. Entre drames et comédies, les comédies musicales envoûtent et dévoilent leurs plus belles paillettes. La High Line est aussi un havre de douceur au milieu de la foule : parc public tout en longueur, il est le « plus long toit vert du monde ». New York et ses incroyables musées. Le MoMA. New York et ses quartiers envoûtants. Lower Manhattan et Brooklyn. La statue de la Liberté. L’Upper East Side et Midtown, avec un détour sur le Top of the Rock. Chelsea et l’Upper West Side. Le Lower East Side et l’East Village, pour l’histoire des immigrants, la cuisine du monde et le théâtre d’avant-garde. Avec Chinatown, sûrement le quartier le plus vivant. Little Italy, ses petites boutiques et ses cafés cosy où l’on prend le temps.

 

Central Park New York

 

Machine à rêves, la Big Apple est aussi un épicentre artistique au charme irrésistible. Si vous y vivez ou que vous êtes sur le point de vous y rendre, et que vous êtes sur le point d’accoucher aux États-Unis, vous avez bien de la chance. Vous allez faire des envieux ! En attendant, informez-vous sur les formalités d’un accouchement aux États-Unis.

 

Enceinte à New York

 

Grossesse et naissance aux États-Unis : formalités

Êtes-vous enceinte ? Première étape : le test de grossesse

À New York et plus généralement aux États-Unis, le test de grossesse ne vous coûtera pas cher. Vous en trouverez très facilement dans quasiment toutes les pharmacies (Walgreen, CVS, Rite Aid). Aux États-Unis, sachez également que les tests de grossesse peuvent se procurer dans certains supermarchés au rayon coton et beauté.

 

Que vous dira le médecin ? Comme en France, les médecins américains vous mettront en garde contre les risques de l’alcool, du tabac, des produits crus et de l’eau du robinet qu’il est très fortement déconseillé de boire aux États-Unis. Sachez aussi que les Américains sont très friands de pilules ou vitamines prénatales qui sont en vente partout ! Méfiez-vous avant de les avaler et renseignez-vous correctement. Même si elles seront médicalement recommandées, faites comme vous le sentez : vous n’êtes pas obligée de les prendre !

 

Êtes-vous assurée ? Si en France tout est pris en charge, à New York et aux États-Unis les frais médicaux liés à la grossesse sont onéreux. Sans assurance, ils peuvent atteindre 60 000 dollars sur les 9 mois de grossesse, incluant tous les soins associés et l’accouchement. Ainsi, il convient d’être bien assurée pour que cela vous coûte bien moins cher !

 

Avez-vous besoin de déclarer votre grossesse à New York ? La réponse est non ! Contrairement à la France, la déclaration de grossesse n’est pas nécessaire aux États-Unis.

 

Visiter NYC

 

Devez-vous organiser une baby shower ? Évidemment ! C’est LE pays pour le faire ! Une baby shower est une fête avant la naissance de bébé, où vous réunirez toutes vos copines, américaines, mais aussi françaises, autour d’un goûter ou d’un apéro sans alcool ! Vous y recevrez de nombreux cadeaux pour bébé. Notre conseil ? Prévenir vos amies et leur indiquer s’il s’agit d’une petite fille ou d’un petit garçon, afin de recevoir des cadeaux adaptés !

 

Où allez-vous accoucher ? Il convient de vous poser la question, car aux États-Unis, vous ne pouvez pas choisir l’hôpital dans lequel vous souhaitez mettre au monde votre bébé ! Vous choisirez alors un gynécologue obstétricien (« ob-gyn ») qui vous suivra pendant les 9 mois de la grossesse et qui s’occupera de l’accouchement. Celui-ci est rattaché à un hôpital, et c’est dans celui-ci spécifiquement que vous accoucherez. À New York, on ne choisit donc pas un lieu, mais un professionnel de santé. Attention, il convient de vérifier la liste de ces professionnels proposée par votre assurance. Sachez qu’il existe aux États-Unis de véritables portes ouvertes des maternités. Nous vous conseillons de vous y rendre pour découvrir les lieux et vous familiariser avec l’endroit et le personnel.

 

Et après l’accouchement ? Sachez tout d’abord que vous resterez environ 2 jours à l’hôpital après votre accouchement aux États-Unis, 3 ou 4 jours si vous avez subi une césarienne (elles sont plus fréquentes aux États-Unis qu’en France).

 

Concernant l’allaitement, il convient de savoir qu’il n’est pas bien vu en public dans tous les états aux États-Unis, mais à New York (et dans 44 autres états) la loi autorise de nourrir votre bébé dans un espace privé et public.

 

Jeune maman à New York

 

Concernant le congé maternité, il est de 12 semaines aux États-Unis pour la maman, non rémunéré et est accepté sous les conditions suivantes : être salariée depuis au moins 12 mois en ayant travaillé plus de 1 250 heures pendant cette dernière année et dans une entreprise comprenant au moins 50 salariés ! Certains états comme la Californie ont assoupli ces conditions (nombre de salariés, temps de travail, etc.).

 

Quelle nationalité pour votre bébé né aux États-Unis ? Tout bébé né sur le territoire américain devient citoyen américain. Ainsi, si vous accouchez à New York, votre enfant se verra avec la nationalité américaine attribuée. Si vous êtes, ou la mère, ou le père, ou les deux parents, français, alors votre bébé sera également Français. Le cas échéant, vous devrez déclarer la naissance de votre enfant auprès du Consulat français. Pour ce faire, vous disposez de 30 jours après la naissance de bébé (c’est ce que l’on appelle « l’acte presse »).

 

American boy ou American girl, votre bébé aura de la chance de naître à New York, cette ville qui inspire tant… Avec la double nationalité, votre enfant pourra profiter pleinement de cette ville frénétique, magnétique, magique et inventive. Avec un bourdonnement créatif permanent, New York promet de communiquer son énergie inépuisable qui en est contagieuse !

Flâner dans New York